Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

MANCHUELLE François

Disponible en eBook
Les diasporas des travailleurs soninké (1848-1960). Migrants volontaires

26,00 € TTC

Résumé

L'image classique que l'on se fait de la migration des travailleurs africains de l'Afrique de l'Ouest vers la France est celle d'une migration aux raisons économiques liée à la pauvreté des populations des régions d'origine.

Détails

ISBN 9782845865358
Nombre de pages 352
Hauteur 240 mm
Largeur 160 mm
Date de parution 2004
Date de publication 01/06/2004

Editeur

Karthala

Collection

Hommes et sociétés

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Histoire, Questions sociales

Description complète

L'image classique que l'on se fait de la migration des travailleurs africains de l'Afrique de l'Ouest vers la France est celle d'une migration aux raisons économiques liée à la pauvreté des populations des régions d'origine. Une explication à caractère ethniciste se superpose d'ailleurs à cette conception des choses puisque l'essentiel de ces migrants sont d'origine soninké et proviennent d'une région qui couvre à la fois la Mauritanie, le Sénégal et le Mali. Dans cet ouvrage, aux conclusions révolutionnaires, François Manchuelle revient sur ce lieu commun. Il nous rappelle d'abord que les Soninké ont une longue tradition de migration précoloniale ; ils sont les premiers juula, commerçants itinérants. Ils profitent ensuite, dès la fin du XIXe siècle, des opportunités coloniales : ils parcourent la Sénégambie pour aller cultiver l'arachide, la Côte-d'Ivoire, le Cameroun et jusqu'aux régions du Congo pour travailler et commercer. La marine marchande les emploie massivement également à cette époque. Certes ce sont d'abord les nobles qui migrent car ils cherchent ainsi à renforcer leur statut social. Mais ultérieurement les anciens esclaves migrent à leur tour et réussissent aussi à s'insérer dans ces circuits. Migration commerciale saisonnière, accumulation d'esclaves et emplois rémunérés sur les fleuves et 1a mer apparaissent ainsi comme étroitement liés. L'auteur remet ainsi en cause l'idée selon laquelle la coercition coloniale serait au fondement des migrations de travail. Les migrants ne proviennent pas forcément de régions pauvres et ce ne sont pas les plus démunis qui migrent. L'historien montre qu'il faut adopter une perspective historique de longue durée si l'on veut saisir les véritables dynamiques internes de ces migrations. Il remet en cause le recours à des déterminismes économiques et sociologiques sommaires. Cet ouvrage vise à considérer les migrants comme des acteurs de leur propre histoire et non comme des victimes déracinées d'un sous-développement d'origine coloniale.

 

Docteur en histoire de l'Université Santa Barbara de Californie, François Manchuelle a successivement enseigné à l'Université de Géorgie du Sud et à Bowdoin College. Il a été enfin directeur adjoint du département d'études " Africana " et de l'Institut afro-américain de l'Université de New York. Il a également été le responsable du lancement de la revue Black Renaissance/Renaissance noire dont il fut le premier rédacteur en chef. François Manchuelle est tragiquement décédé le 17 juillet 1996 dans l'explosion du vol TWA 800 au large de Long Island aux Etats-Unis.

A découvrir également...

Les Soninké en France. D'une histoire à l'autre

Les Soninké en France. D'une histoire à l'autre

Originaires du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal, les Soninké représentent l'une des premières immigrations de travail d'Afrique noire en France. Leur sédentarisation et la familialisat...

19,99 €

Plus de détail

Dictionnaire soninké-français (Mauritanie)

DIAGANA Ousmane Moussa

Dictionnaire soninké-français (Mauritanie). Nouvelle édition revue et augmentée

Les Soninké forment une communauté dont l'histoire prestigieuse remonte au Ghana des chroniqueurs arabes et au Wagadou de la tradition orale. C'est principalement à Kaédo (Mauritanie) qu'Ousmane Moussa Diagana a...

26,00 €

Plus de détail

  • annee_oeuvre 2004
  • auteur_nom_oeuvre MANCHUELLE
  • auteur_prenom_oeuvre François
  • code_barre_ean_oeuvre 9782845865358
  • date_application_tarif_oeuvre 2009-10-01
  • date_publication_oeuvre 2004-06-01
  • date_sgbd_oeuvre 2009-10-31 15:08:39
  • dilicom_auteur_oeuvre MANCHUELLE FRANCOIS
  • disponibilite_oeuvre 1
  • editeur_oeuvre Karthala
  • fichier_pdf_oeuvre 9782845865358.pdf
  • hauteur_oeuvre 240
  • isbn_oeuvre 978284586535X
  • largeur_oeuvre 160
  • nombre_page_oeuvre 352
  • photo_oeuvre 1
  • poid_oeuvre 590
  • present_dans_google_book_oeuvre 2
  • prix_pdf_oeuvre 1
  • resume_oeuvre L'image classique que l'on se fait de la migration des travailleurs africains de l'Afrique de l'Ouest vers la France est celle d'une migration aux raisons économiques liée à la pauvreté des populations des régions d'origine. Une explication à caractère e
  • texte_a_l_affiche_oeuvre wip
  • titre_litteraire_oeuvre Diasporas des travailleurs soninké (1848-1960). Migrants volontaires
  • tva_oeuvre 5.5
  • type_de_prix_oeuvre 4

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.