Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

GREMONT Charles, MARTY André, MOSSA Rhissa ag et HAMARA TOURE Younoussa

Disponible en eBook
Les liens sociaux au Nord-Mali. Entre fleuve et dunes

25,00 € TTC

Résumé

Ce livre part de l'interrogation de deux phénomènes successifs apparus au Nord-Mali, particulièrement dans la région de Gao, au début des années 1990 : d'une part la montée des violences entre des populations qui auparavent cohabitaient et, d'autre part, la capacité de celles-ci à se retrouver et à (re)construire un avenir en commun ?

Détails

ISBN 9782845865549
Nombre de pages 264
Hauteur 240 mm
Largeur 160 mm
Date de parution 2004
Date de publication 01/09/2004

Editeur

Karthala

Collection

Hommes et sociétés

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Histoire, Peuples et sociétés

Description complète

Ce livre part de l'interrogation de deux phénomènes successifs apparus au Nord-Mali, particulièrement dans la région de Gao, au début des années 1990 : comment comprendre, d'une part la montée des violences entre des populations qui auparavant cohabitaient et, d'autre part, la capacité de celles-ci à se retrouver et à (re)construire un avenir en commun, dans un contexte nouveau de multipartisme et de décentralisation ?

La préoccupation centrale est de saisir comment ont évolué les liens sociaux sur la longue durée, ici à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, en portant une attention particulière aux crises passées, comme la colonisation ou les sécheresses des années 1973 et 1984, à leurs effets et aux réactions qu'elles ont entraînées.
La méthode utilisée repose sur une confrontation de témoignages de ceux qui ont hérité de cette histoire et l'ont prolongée, des femmes et des hommes, du monde rural essentiellement, dont les paroles sont trop rarement entendues et relayées. Le choix fait ici, loin des approches ethnocentrées, est de privilégier l'histoire des relations entre groupes humains à travers des récits et des points de vue au plus près des réalités vécues.
Sans idéaliser une société marquée par des rapports hiérarchisés et inégalitaires, ce livre montre des appartenances multiples, enchevêtrées et évolutives. Les discours des intéressés sur " ce qui les fait tenir ensemble " dans la durée met particulièrement en lumière le rôle de la colonisation qui a créé de nouvelles " distinctions ", celle des sédentaires et des nomades, qui n'ont pas d'équivalent dans les langues songhay et tamasheq.
Elles ont fortement renforcé les cloisonnements et les oppositions. Est relaté aussi le processus de paix, à partir de 1994, surgi de l'intérieur des sociétés locales. Une histoire minutieuse, en grande partie inédite, s'écrit ainsi à travers les mémoires sollicitées. Les introductions et les notes, réalisées par les auteurs, permettent de mieux suivre les enchaînements et de préciser certaines situations.
L'ambition de ce livre est d'atteindre plusieurs publics : les gens de la région de Gao, dont certains, par leur intérêt, leur disponibilité et leur effort de mémoire sont les premiers auteurs du texte ; les Maliens des autres régions qui désirent mieux connaître les réalités du Nord-Mali ; les chercheurs, les étudiants et les partisans du " développement " qui s'intéressent aux dynamiques sociales de longue durée, aux méthodes de l'histoire orale, aux évolutions des liens sociaux, notamment dans les situations de crise.

La préoccupation centrale est de saisir comment ont évolué les liens sociaux sur la longue durée, ici à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, en portant une attention particulière aux crises passées, comme la colonisation ou les sécheresses des années 1973 et 1984, à leurs effets et aux réactions qu'elles ont entraînées.

La méthode utilisée repose sur une confrontation de témoignages de ceux qui ont hérité de cette histoire et l'ont prolongée, des femmes et des hommes, du monde rural essentiellement, dont les paroles sont trop rarement entendues et relayées. Le choix fait ici, loin des approches ethnocentrées, est de privilégier l'histoire des relations entre groupes humains à travers des récits et des points de vue au plus près des réalités vécues.

Sans idéaliser une société marquée par des rapports hiérarchisés et inégalitaires, ce livre montre des appartenances multiples, enchevêtrées et évolutives. Les discours des intéressés sur " ce qui les fait tenir ensemble " dans la durée met particulièrement en lumière le rôle de la colonisation qui a créé de nouvelles " distinctions ", celle des sédentaires et des nomades, qui n'ont pas d'équivalent dans les langues songhay et tamasheq.

Elles ont fortement renforcé les cloisonnements et les oppositions. Est relaté aussi le processus de paix, à partir de 1994, surgi de l'intérieur des sociétés locales. Une histoire minutieuse, en grande partie inédite, s'écrit ainsi à travers les mémoires sollicitées. Les introductions et les notes, réalisées par les auteurs, permettent de mieux suivre les enchaînements et de préciser certaines situations.

L'ambition de ce livre est d'atteindre plusieurs publics : les gens de la région de Gao, dont certains, par leur intérêt, leur disponibilité et leur effort de mémoire sont les premiers auteurs du texte ; les Maliens des autres régions qui désirent mieux connaître les réalités du Nord-Mali ; les chercheurs, les étudiants et les partisans du " développement " qui s'intéressent aux dynamiques sociales de longue durée, aux méthodes de l'histoire orale, aux évolutions des liens sociaux, notamment dans les situations de crise.

 

 

A découvrir également...

Les Touaregs Kel Adagh

BOILLEY Pierre

Les Touaregs Kel Adagh. Dépendances et révoltes : du Soudan français au Mali contemporain

Les Kel Adagh, groupement touareg de l'Adagh (ou Adrar des Ifoghas, dans le nord du Mali actuel), sont une des composantes du vaste ensemble touareg qui s'étend actuellement de l'Algérie au Nigeria, en passant par le Niger, le...

37,00 €

Plus de détail

Touaregs Iwellemmedan (1647-1896). Un ensemble politique de la Boucle du Niger (Les)

GREMONT Charles

Les Touaregs Iwellemmedan (1647-1896). Un ensemble politique de la Boucle du Niger

Cet ouvrage propose de retracer le processus de construction d'un ensemble politique de la Boucle du Niger : les Touaregs Iwellemmedan.

32,00 €

Plus de détail

  • annee_oeuvre 2004
  • auteur_nom_oeuvre GREMONT Charles, MARTY André, MOSSA Rhissa ag et HAMARA TOURE Younoussa
  • code_barre_ean_oeuvre 9782845865549
  • date_application_tarif_oeuvre 2009-10-01
  • date_publication_oeuvre 2004-09-01
  • date_sgbd_oeuvre 2009-10-30 09:48:14
  • dilicom_auteur_oeuvre GREMONT/MARTY/COLLECTIF
  • disponibilite_oeuvre 1
  • editeur_oeuvre Karthala
  • fichier_pdf_oeuvre 9782845865549.pdf
  • hauteur_oeuvre 240
  • isbn_oeuvre 9782845865546
  • largeur_oeuvre 160
  • nombre_page_oeuvre 264
  • photo_oeuvre 1
  • poid_oeuvre 460
  • present_dans_google_book_oeuvre 2
  • prix_pdf_oeuvre 1
  • resume_oeuvre Ce livre part de l'interrogation de deux phénomènes successifs apparus au Nord-Mali, particulièrement dans la région de Gao, au début des années 1990 : comment comprendre, d'une part la montée des violences entre des populations qui auparavant cohabitaien
  • texte_a_l_affiche_oeuvre wip
  • titre_litteraire_oeuvre Liens sociaux au Nord-Mali (Les). Entre fleuve et dunes
  • tva_oeuvre 5.5
  • type_de_prix_oeuvre 4

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.