Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

TRIAUD Jean-Louis et ROBINSON David (éds.)

Disponible en eBook
La Tijâniyya. Une confrérie musulmane à la conquête de l'Afrique

36,00 € TTC

Résumé

Cet ouvrage  n'a pas le caractère d'une Histoire générale de la confrérie, et il ne prétend pas davantage à l'exhaustivité. Il s'agit de reconnaître à travers l'écheveau d'un certain nombre de situations les principales lignes de force d'une aventure historico-mystique qui a marqué le monde africain de l'islam et fait de la Tijâniyya une confrérie pas tout à fait comme les autres.

Détails

ISBN 9782845860865
Nombre de pages 512
Hauteur 240 mm
Largeur 160 mm
Date de parution 2005
Date de publication 01/01/2005

Editeur

Karthala

Collection

Hommes et sociétés

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Histoire, Fait religieux

Description complète

 

Confrérie souvent controversée, la Tijâniyya a été fondée en l'année 1195 de l'Hégire (1781-1782 de notre ère), à la suite d'une vision du Prophète, dans l'oasis algérienne d'Abû Samghun, par le savant et mystique Ahmad al-Tijânî (1737-1815).

Depuis cette date, la Tijâniyya s'est imposée comme la grande confrérie africaine des XIXe et XXe siècles. Au sud du Sahara, son nom est associé au jihâd d'al-Hajj Umar al-Fûti (m. 1864). Pendant la période coloniale, c'est la confrérie qui a connu, en Afrique de l'Ouest, les plus grands développements. C'est aussi celle qui suscite les passions les plus vives, de la part de tendances soufies rivales ou de mouvements anti-confrériques. La Tijâniyya apparaît comme une voie exceptionnelle.

Elle offre la chaîne de transmission la plus courte possible entre son fondateur et le Prophète. Parce que cette transmission est dite avoir eu lieu " à l'état de veille ", elle fait de Ahmad al-Tijâni l'interlocuteur privilégié du Prophète en personne et de la Tijâniyya une voie ordonnée par le Prophète lui-même. Dans cette même logique, Ahmad al-Tijânî se présente comme khatin al-awliyâ'. Sceau des saints, analogie évidente avec le statut du Prophète Muhammad, Sceau des Prophètes.

D'autre part, les promesses formelles de salut faites aux adeptes et à leurs proches, la protection contre les risques du Jugement Dernier, l'assurance d'une " place réservée " auprès du Tout-Puissant offrent une sécurité absolue au pratiquant fidèle. Sur le " marché confrérique " des biens de salut, la Tijâniyya s'impose donc par cette " surenchère " dans l'accumulation des signes et des moyens. L'histoire de la Tijâniyya est marquée, dans ses segmentations principales, par une longue fréquentation avec la puissance coloniale française.

Mais, alors qu'en Algérie, cette convergence d'intérêts avec la puissance coloniale se traduit par une désaffection progressive des fidèles et un affaissement de la puissance confrérique, en Afrique occidentale, le compromis avec les Français favorise l'essor des réseaux tijânî et fait de cette confrérie l'une des grandes bénéficiaires de la période coloniale. Cet ouvrage n'a pas le caractère d'une Histoire générale de la confrérie, et il ne prétend pas davantage à l'exhaustivité.

Il s'agit de reconnaître à travers l'écheveau d'un certain nombre de situations les principales lignes de force d'une aventure historico-rnystique qui a marqué le monde africain de l'islam et fait de la Tijâniyya une confrérie pas tout à fait comme les autres. 

 

 

Table des matières

 

Présentation : La Tijâniyya, une confrérie musulmane pas comme les autres ?, par Jean-Louis Triaud Introduction : Réflexions sur la naissance de la Tijâniyya. Emprunts et surenchères, par Jillali El Adnani 1. Les origines de la Tijâniyya : quand les premiers disciples se mettent à parler, par Jillali El Adnani 2. Le « passage au sud » : Muhammad al-Hafiz et son héritage, par A. Dedoud Ould Abdellah 3. Between Hashimi and Agibu : The Umarian Tijâniyya in the
Early Colonial Period, par David Robinson 4. Les perles et le soufre : une polémique mauritanienne autour de la Tijâniyya (1830-1935), par Abdel Wedoud Ould Cheikh 5. La Tijâniyya, voie infaillible ou « voie soufie inventée » : autour du pamphlet anti-tijânî d’Ibrâhîmal-Qattân, par Jean-Louis Triaud 6. Malik Sy : Teacher in the New Colonial Order, par David Robinson 7. Muhammad Niasse (1881-1956) et sa réplique contre le pamphlet anti-tijânî de Ibn Mayaba, par Ousmane Kane 8. Une figure tijânî de l’est nigérien : Malam Abba Tchillum de
Kolori-Kolo, par Maïkoréma Zakari 9. La Hamawiyya et les changements toponymiques au Burkina, par Assimi Kouanda 10. La communauté « Yacouba Sylla » et ses rapports avec la Tijâniyya hamawiyya, par Boukary Savadogo 11. Amadou Hampâté Bâ : Tijânî francophone, par Louis Brenner 12. The Tijâniyya and British Colonial Authorities in Northern
Nigeria, par Muhammad S. Umar 13. Notes on the Tijâniyya Hamawiyya in Nioro du Sahel after the second exile of its shaykh, par Benjamin F. Soares 14. La diffusion de la Tijâniyya au Fuuta Tooro (Mauritanie-Sénégal), par Ibrahima Abou Sall 15. The History of the Tijâniyya and the issue of tarbiya in Darfur (Sudan), par Rüdiger Seesemann 16. La Tijâniyya à Abidjan, entre désuétude et renaissance ? L’oeuvre moderniste d’El Hâjj Ahmed Tijânî Bâ, cheikh tijânî
réformiste en Côte d’Ivoire contemporaine, par Marie Miran 17. The Moustarchidine of Senegal : The Family Politics of a
Contemporary Tijan Movement, par Leonardo A. Villalón Conclusion : A Research Agenda, par David Robinson

 

Présentation : La Tijâniyya, une confrérie musulmane pas comme les autres ?, par Jean-Louis Triaud

Introduction : Réflexions sur la naissance de la Tijâniyya. Emprunts et surenchères, par Jillali El Adnani

1. Les origines de la Tijâniyya : quand les premiers disciples se mettent à parler, par Jillali El Adnani

2. Le « passage au sud » : Muhammad al-Hafiz et son héritage, par A. Dedoud Ould Abdellah

3. Between Hashimi and Agibu : The Umarian Tijâniyya in the Early Colonial Period, par David Robinson

4. Les perles et le soufre : une polémique mauritanienne autour de la Tijâniyya (1830-1935), par Abdel Wedoud Ould Cheikh

5. La Tijâniyya, voie infaillible ou « voie soufie inventée » : autour du pamphlet anti-tijânî d’Ibrâhîmal-Qattân, par Jean-Louis Triaud

6. Malik Sy : Teacher in the New Colonial Order, par David Robinson

7. Muhammad Niasse (1881-1956) et sa réplique contre le pamphlet anti-tijânî de Ibn Mayaba, par Ousmane Kane

8. Une figure tijânî de l’est nigérien : Malam Abba Tchillum de Kolori-Kolo, par Maïkoréma Zakari

9. La Hamawiyya et les changements toponymiques au Burkina, par Assimi Kouanda

10. La communauté « Yacouba Sylla » et ses rapports avec la Tijâniyya hamawiyya, par Boukary Savadogo

11. Amadou Hampâté Bâ : Tijânî francophone, par Louis Brenner

12. The Tijâniyya and British Colonial Authorities in Northern Nigeria, par Muhammad S. Umar

13. Notes on the Tijâniyya Hamawiyya in Nioro du Sahel after the second exile of its shaykh, par Benjamin F. Soares

14. La diffusion de la Tijâniyya au Fuuta Tooro (Mauritanie-Sénégal), par Ibrahima Abou Sall

15. The History of the Tijâniyya and the issue of tarbiya in Darfur (Sudan), par Rüdiger Seesemann

16. La Tijâniyya à Abidjan, entre désuétude et renaissance ? L’oeuvre moderniste d’El Hâjj Ahmed Tijânî Bâ, cheikh tijânî réformiste en Côte d’Ivoire contemporaine, par Marie Miran

17. The Moustarchidine of Senegal : The Family Politics of a Contemporary Tijan Movement, par Leonardo A. Villalón Conclusion : A Research Agenda, par David Robinson

 

 

 

A découvrir également...

Sociétés musulmanes et pouvoir colonial français au Sénégal et en Mauritanie 1880-1920

ROBINSON David

Sociétés musulmanes et pouvoir colonial français au Sénégal et en Mauritanie 1880-1920

Cet ouvrage porte un regard critique sur les liens entre pouvoir colonial et sujets musulmans. Entre 1880 et 1920, les ordres musulmans soufis devinrent les piliers des régimes coloniaux e...

30,00 €

Plus de détail

Islam et sociétés en Afrique subsaharienne à l'épreuve de l'histoire. Un parcours en compagnie de Jean-Louis Triaud

GOERG Odile et PONDOPOULO Anna (sous la direction de)

Islam et sociétés en Afrique subsaharienne à l'épreuve de l'histoire. Un parcours en compagnie de Jean-Louis Triaud

Durant sa longue carrière, Jean-Louis Triaud a creusé plusieurs sillons centrés sur la connaissance des sociétés musulmanes en Afrique de l'Ouest et au-delà. Cet ouvrage reflète les domaines...

32,00 €

Plus de détail

  • annee_oeuvre 2005
  • auteur_nom_oeuvre TRIAUD Jean-Louis et ROBINSON David (éds.)
  • code_barre_ean_oeuvre 9782845860865
  • date_application_tarif_oeuvre 2009-10-01
  • date_publication_oeuvre 2005-01-01
  • date_sgbd_oeuvre 2009-10-31 15:55:41
  • dilicom_auteur_oeuvre TRIAUD/ROBINSON
  • disponibilite_oeuvre 1
  • editeur_oeuvre Karthala
  • fichier_pdf_oeuvre 9782845860865.pdf
  • hauteur_oeuvre 240
  • isbn_oeuvre 9782845860862
  • largeur_oeuvre 160
  • nombre_page_oeuvre 512
  • poid_oeuvre 690
  • present_dans_google_book_oeuvre 2
  • prix_pdf_oeuvre 1
  • resume_oeuvre Cet ouvrage n'a pas le caractère d'une Histoire générale de la confrérie, et il ne prétend pas davantage à l'exhaustivité. Il s'agit de reconnaître à travers l'écheveau d'un certain nombre de situations les principales lignes de force d'une aventure histo
  • texte_a_l_affiche_oeuvre wip
  • titre_litteraire_oeuvre Tijâniyya (La). Une confrérie musulmane à la conquête de l'Afrique
  • tva_oeuvre 5.5
  • type_de_prix_oeuvre 4

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.