Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

 Politique africaine - abonnement annuel 2021

80,00 € TTC

Résumé

La revue Politique africaine a été créée en 1981 par les Editions Karthala et l’Association des chercheurs de Politique africaine. 

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DES NUMEROS DE POLITIQUE AFRICAINE DEJA PARUS EN CLIQUANT ICI

Tarifs Institutions : nous contacter

Détails

Date de publication 01/03/2021

Collection

Politique africaine

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Politique

Description complète

Politique africaine (Polaf) est depuis ses origines un creuset de réflexion au service de tous ceux qui se passionnent pour l’Afrique et pour ses relations avec le reste du monde. En 40 ans, Polaf a exploré tous les sujets qui ont fait l’histoire et l’actualité de l’Afrique.

En marge des numéros consacrés aux États-nations africains, Polaf est un immense réservoir d’informations et de données sur la vie politique en Afrique, sur les conflits africains, l’économie et le développement social du continent.

Vendue dans le monde entier auprès de la communauté diplomatique et du monde de la recherche, Politique africaine est une revue d’actualité moderne qui réunit les meilleurs spécialistes de sciences sociales et politiques.

Une revue scientifique accessible au grand public.

Tarifs Abonnements

Nous consulter

  Tarif Particuliers Tarif Institutions Tarif Etudiants
(Joindre une attestation)

Destination

France, Europe,

Maghreb

 

Autres

Pays

 

France, Europe,

Maghreb

 

Autres

Pays

 

France, Europe,

Maghreb

 

Autres

Pays

 

Format

papier

 

80€

90€

Nous consulter

Nous consulter

50€

65€

Format
ebook

80€

80€

Nous consulter

Nous consulter

50€

50€

Papier

+ ebook

130€

140€

Nous consulter

Nous consulter

80€

92 €

 

Programmation 2021

N°161 (Avril 2021) : L'Afrique et sciences sociales : des bas, des débats, des combats (1/2), coordonné par Vincent Bonnecase et Julien Brachet

Il y a quarante ans, la création de la revue Politique africaine a marqué l’évolution des recherches en sciences sociales et humaines sur l’Afrique en proposant notamment de chercher le politique en dehors de ses espaces d’expression les plus attendus. Depuis lors, l’évolution de la recherche en et sur l’Afrique a révélé non seulement les transformations des sociétés africaines elles-mêmes, mais aussi celles des manières dont ces sociétés sont observées par les mondes académiques, ainsi que celles des sciences humaines et sociales en général. Dans ce numéro spécial, une quarantaine d’auteur·e·s venu·e·s de divers horizons académiques et disciplinaires réfléchissent aux articulations entre ces dynamiques de changement. Comment le regard porté par les sciences sociales sur les sociétés africaines a changé au rythme (ou pas) des changements effectifs survenus sur le continent ? En quoi de nouvelles recherches ont concouru à faire émerger de nouveaux objets, à alimenter les débats méthodologiques et les controverses théoriques à l’intérieur du champ plus général des sciences humaines et sociales ? Et inversement, dans quelle mesure les études africaines ont-elles été réceptives aux évolutions plus générales des sciences sociales, marquées par la transformation des paradigmes communément partagés et par la constitution de nouvelles manières de penser ? Autant de grandes questions abordées ici à travers une série de travaux de synthèse et d’études exploratoires, d’analyses fines et de fresques globales, de grandes démonstrations et de petits clin d’œil à la fois rétrospectifs, réflexifs et prospectifs, qui dessinent une trajectoire des « études africains ».

N°162 (Mai 2021) : L'Afrique et sciences sociales : des bas, des débats, des combats (2/2), coordonné par Vincent Bonnecase et Julien Brachet

Il y a quarante ans, la création de la revue Politique africaine a marqué l’évolution des recherches en sciences sociales et humaines sur l’Afrique en proposant notamment de chercher le politique en dehors de ses espaces d’expression les plus attendus. Depuis lors, l’évolution de la recherche en et sur l’Afrique a révélé non seulement les transformations des sociétés africaines elles-mêmes, mais aussi celles des manières dont ces sociétés sont observées par les mondes académiques, ainsi que celles des sciences humaines et sociales en général. Dans ce numéro spécial, une quarantaine d’auteur·e·s venu·e·s de divers horizons académiques et disciplinaires réfléchissent aux articulations entre ces dynamiques de changement. Comment le regard porté par les sciences sociales sur les sociétés africaines a changé au rythme (ou pas) des changements effectifs survenus sur le continent ? En quoi de nouvelles recherches ont concouru à faire émerger de nouveaux objets, à alimenter les débats méthodologiques et les controverses théoriques à l’intérieur du champ plus général des sciences humaines et sociales ? Et inversement, dans quelle mesure les études africaines ont-elles été réceptives aux évolutions plus générales des sciences sociales, marquées par la transformation des paradigmes communément partagés et par la constitution de nouvelles manières de penser ? Autant de grandes questions abordées ici à travers une série de travaux de synthèse et d’études exploratoires, d’analyses fines et de fresques globales, de grandes démonstrations et de petits clin d’œil à la fois rétrospectifs, réflexifs et prospectifs, qui dessinent une trajectoire des « études africains ».

N°163 (à paraître) : Les paysages moraux des drogues coordonné par Corentin Cohen et Gernot Klantsnig

Le commerce et la consommation de produits psychoactifs ne sont pas nouveaux en Afrique, et marquent d’une manière ou d’une autre le quotidien de nombreuses populations. Ce dossier interroge les évolutions de l’économie politique des drogues sur le continent, tout en saisissant les expériences concrètes de commerçants et de consommateurs, leurs sociabilités et leurs pratiques. Une attention particulière est portée aux frontières toujours changeantes entre le licite et l'illicite, ce qui soulève en même temps la question des risques et les opportunités offertes par la drogue. En s’intéressant ainsi aux variations de légitimité et de légalité des pratiques au niveau local, il s’agit aussi d’interroger les récits internationaux sur les drogues et le crime organisé à l’aune des vécus de commerçants et de consommateurs, tout en montrant comment ces deux champs coexistent et s’utilisent l’un l’autre.

N°164 (à paraître) : Eboussi Boulaga, défaites et utopies coordonné par Nadia Yala Kisukidi et Achille Mbembé

Fabien Eboussi Boulaga (1934-2018), penseur camerounais, laisse une œuvre importante, à la croisée de la science politique, de la philosophie et de la théologie. Le présent dossier examine cette œuvre à travers le renouveau des études sur l’Afrique, dans un contexte d’effervescence des pensées africaines et afro-diasporiques, où la volonté d’« écrire le monde depuis l’Afrique » définit désormais les cadres d’un vaste projet épistémique global. Il s’agit d’analyser la manière dont les schèmes de l’utopie et de la défaite s’entremêlent dans la pensée de Boulaga afin de comprendre comment les legs culturel, politique et épistémique de la colonisation sont négociés sur le continent. En se détachant du projet théorique d’une critique de la modernité et en insistant sur les formes sociopolitiques de la vie quotidienne et des institutions, la pensée de Fabien Eboussi Boulaga se démarque des approches postcoloniales autant que de certaines options du courant décolonial dont les visées, trop programmatiques, restent subjuguées par le face-à-face entre l’Europe et ses autres. Les textes réunis dans ce dossier permettent ainsi de cerner, de manière inédite, les contours d’une voix théorique critique singulière, qui s’est déployée sur le continent africain, dans la deuxième moitié du XXe siècle.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DES NUMEROS DE POLITIQUE AFRICAINE DEJA PARUS EN CLIQUANT ICI

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.