Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

BRAS Jean-Philippe (éd.)

Disponible en eBook
Faire l’histoire du droit colonial. Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie

27,00 € TTC

Résumé

Le droit colonial est un droit de la domination. Pourtant ses caractéristiques indiquent que cette domination n’a rien eu de tranquille. Les contributions réunies dans cet ouvrage, centrées sur l'Afrique du Nord et plus particulièrement sur l'Algérie, tentent de restituer les manifestations de cette intranquillité et d’en démêler les causes.

Détails

ISBN 9782811113254
Nombre de pages 324
Hauteur 240 mm
Largeur 160 mm
Date de parution 2015
Date de publication 02/07/2015

Editeur

Karthala

Collection

Terres et Gens d'Islam

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Histoire

Description complète

Le droit colonial est, par définition, un droit de la domination. C’est ce que ne manquent pas de souligner les études postcoloniales qui ont fortement contribué au regain d’intérêt contemporain à son égard. Pourtant les caractéristiques du droit colonial, – sa complexité, sa variabilité dans l’espace colonial, sa mutabilité dans le temps, – indiquent que cette domination n’a rien eu de tranquille. Les contributions réunies dans cet ouvrage, qui traitent principalement de la colonisation française en Afrique du Nord et plus particulièrement de l’Algérie, tentent de restituer les manifestations de cette intranquillité et d’en démêler les causes.

Parce qu’ils reposent sur un projet colonial qui ne dénoue jamais ses paradoxes, entre républicanisme, libéralisme et impérialisme, le droit et la doctrine juridique s’engagent dans les chemins sinueux de la « grammaire de la différence ». Les débats portent d’abord sur les critères de l’altérité du colonisé par rapport au colonisateur (la race, l’ethnie, la religion, le degré de civilisation). Ils se poursuivent autour de la question des conséquences juridiques qu’il convient de tirer de cette altérité, en termes de « statuts » : l’indigénat, le statut personnel, avec la grande question de la construction coloniale d’un droit musulman, les droits coutumiers. Ils se nourrissent enfin d’une interrogation sur la pérennité d’un droit dualisé en situation coloniale, quand sont évoquées les perspectives de l’assimilation ainsi que son agenda.

Si le droit colonial nous vient en héritage, par une sorte de retour de l’histoire, le legs est peut-être plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Il contribue certes à la lecture des dominations contemporaines, mais il fait aussi l’objet d’une succession partagée avec les États issus de la décolonisation, et a quelques effets de résonance dans l’actualité du pluralisme juridique.

Jean-Philippe Bras est professeur de droit public à l’université de Rouen. Il a notamment dirigé l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain à Tunis, et l’Institut d’Études de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman à l’EHESS. Ses travaux portent principalement sur les évolutions des systèmes juridiques et politiques du monde musulman contemporain.

Ont également contribué à cet ouvrage : Nada Auzary-Schmaltz, Abdelwahab Biad, Claude Bontems, Jacques Bouveresse, Éloi Diarra, Éric Gobe, Jean-Robert Henry, Anne-Thida Norodom, Valérie Parisot, Florence Renucci, Jean-Claude Vatin.

Table des matières

 Introduction, Jean-Philippe Bras

I. Le droit colonial : un droit en quête d’auteur et de projet

1. Jean-Claude Vatin, Retour sur les spécificités algériennes

2. Jacques Bouveresse, La solitude du colon

3. Jean-Philippe Bras, La charrue avant les boeufs : sur l’intranquillité du droit foncier et de sa doctrine en Afrique du Nord

4. Éloi Diarra, Le droit colonial en Afrique de l’Ouest francophone ou la construction d’une société nouvelle

II. La Fabrique du droit colonial : acteurs et outils

5. Nada Auzary-Schmaltz, La magistrature coloniale

6. Éric Gobe, L’organisation de la profession d’avocat en Tunisie : du modèle français et de son adaptation aux contextes colonial et postcolonial

7. Florence Renucci, La Revue algérienne, tunisienne et marocaine de législation et de jurisprudence entre 1885 et 1916. Une identité singulière ?

8. Anne-Thida Norodom, Les internationalistes et la difficile appréhension du « phénomène colonial » : prémices d’une étude

III. Le droit colonial, une parenthèse?

9. Jean-Robert Henry, Le passage du droit colonial à son histoire dans l’Algérie de l’indépendance

10. Valérie Parisot, L’apport du droit colonial algérien à la science des conflits de loi. De l’intérêt du droit colonial aujourd’hui

11. Abdelwahab Biad, Les enjeux du droit d’inventaire de la colonisation. La question de la mémoire et des réparations dans la relation entre la France et l’Algérie

Conclusion. Claude Bontems, Quelques réflexions sur le droit colonial algérien

Ils en ont parlé

Une recension de Annie Krieger-Krynicki pour l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (mars 2017)

"[...]L'ouvrage est bien construit et l'économie générale du livre permet de dégager un vrai fil conducteur qui donne sens à la lecture. [...]Faire l'histoire du droit colonial peut être lu comme une invitation à lire les historiens du droit adressée aux chercheurs en sciences sociales intéressés par le fait colonial. Force est de constater que l'ignorance réciproque reste la norme et que le dialogue interdisciplinaire est un bel objectif encore bien difficile."
Une recension de Laure Blévis pour la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée (avril 2017)

A découvrir également...

Citoyen et sujet. L'Afrique contemporaine et l'héritage du colonialisme tardif

MAMDANI Mahmood

Citoyen et sujet. L'Afrique contemporaine et l'héritage du colonialisme tardif

L'auteur nous propose une relecture complète de l'histoire coloniale et postcoloniale des Etats de l'Afrique noire contemporaine. 

30,00 €

Plus de détail

Les avocats en Tunisie de la colonisation à la révolution (1883-2011)

GOBE Eric

Les avocats en Tunisie de la colonisation à la révolution (1883-2011)

L’approche sociohistorique de cet ouvrage permet justement de montrer combien les « faits » professionnels peuvent revêtir une dimension politique. Pendant la période coloniale, les revendications des barreaux ont...

27,00 €

Plus de détail

Instituteurs et enseignants en Algérie 1945-1975. Histoire et mémoires

KADRI Aïssa (éd.)

Instituteurs et enseignants en Algérie 1945-1975. Histoire et mémoires

Reprenant une analyse historique de l’imposition du système scolaire français à l’Algérie et restituant des mémoires et des expériences d’acteurs, le présent ouvrage va au fond de...

32,00 €

Plus de détail

Les lieux de la mémoire de la guerre d'indépendance algérienne

ALCARAZ Emmanuel

Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne

Cet ouvrage se propose de revisiter la mémoire nationale algérienne pour montrer combien celle-ci participe à fois à la légitimation et à la contestation du pouvoir dans une société...

24,00 €

Plus de détail

  • annee_oeuvre 2015
  • auteur_nom_oeuvre BRAS Jean-Philippe (dir.)
  • code_barre_ean_oeuvre 9782811113254
  • date_publication_oeuvre 2015-07-02
  • dilicom_auteur_oeuvre BRAS JEAN-PHILIPPE (DIR.)
  • editeur_oeuvre Karthala
  • hauteur_oeuvre 240
  • isbn_oeuvre 9782811113254
  • largeur_oeuvre 160
  • nombre_page_oeuvre 324
  • present_dans_google_book_oeuvre 2
  • prix_pdf_oeuvre 1
  • titre_litteraire_oeuvre Faire l’histoire du droit colonial. Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.