Les incontournables

Les Editions Karthala présentent la sélection des Incontournables, les ouvrages de référence.

Voir tous les incontournables

Maison d'édition Karthala

La maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.


Un article sur RFI par Sabine Cessou (31 octobre 2014) "Les éditions Karthala prennent un coup de jeune"

 


En savoir davantage

ALCARAZ Emmanuel

Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne

24,00 € TTC

Résumé

Cet ouvrage se propose de revisiter la mémoire nationale algérienne pour montrer combien celle-ci participe à fois à la légitimation et à la contestation du pouvoir dans une société façonnée par la guerre d’indépendance, comme l’illustre le rôle majeur de l’armée encore aujourd’hui.

Préface d'Aïssa Kadri

Détails

ISBN 9782811119034
Nombre de pages 322
Hauteur 240 mm
Largeur 160 mm
Date de parution 2017
Date de publication 04/10/2017

Editeur

Karthala

Collection

Hommes et sociétés

Zone(s) géographique(s)

Afrique

Thématique(s)

Histoire, Politique

Description complète

Préface d'Aïssa Kadri

10 pages de Hors-texte couleur.

Cet ouvrage se propose de revisiter la mémoire nationale algérienne pour montrer combien celle-ci participe à fois à la légitimation et à la contestation du pouvoir dans une société façonnée par la guerre d’indépendance, comme l’illustre le rôle majeur de l’armée encore aujourd’hui. L’auteur développe une perspective critique du nationalisme mémoriel algérien et met à jour la pluralité des points de vue, reflet de la diversité en Algérie.

Il contribue ce faisant à éclairer les fondements de la crise identitaire que traverse la société algérienne, qui peine à élaborer un projet de « vivre ensemble » et à faire émerger une citoyenneté faisant consensus. Cette question se pose avec acuité après les « printemps arabes », et l’affaiblissement de la légitimité révolutionnaire des dirigeants algériens.

En étudiant « l’histoire vue de l’autre côté », à travers des sources d’une grande amplitude (enquêtes de terrain en Algérie réalisées de 2006 à 2017, étude des musées et des monuments commémoratifs, archives militaires et judiciaires), l’auteur se positionne de manière originale par rapport au contentieux mémoriel franco-algérien. Il propose une histoire connectée des mémoires, faisant la part belle à une analyse critique des usages algériens du passé et des imaginaires sociaux que ces mémoires construisent. « L’histoire à parts égales » n’est-elle pas un devoir pour parvenir à une «juste mémoire»?

Docteur en histoire, chercheur associé à l’ISP (Institut des sciences sociales du politique) de l’université de Nanterre et à l’IRMC (Institut de recherches sur le Maghreb contemporain) de Tunis, Emmanuel Alcaraz enseigne au lycée Gustave Flaubert à La Marsa à Tunis (AEFE-Agence pour l’enseignement français à l’étranger). Il est l’auteur de nombreuses contributions sur l’histoire de la mémoire de la guerre d’indépendance algérienne.

Table des matières

Liste des sigles utilisés

Préface

Introduction

 

1. Culte patriotique ou culte civique rendu aux monuments aux martyrs de la guerre d’indépendance de 1962 à nos jours ?

« Un ensemble complexe de signes »

Un symbole national associé à la tradition musulmane

Le monument dans la ville

L’aspect architectural des monuments

Les enjeux de mémoire liés aux monuments aux chuhadâ

La culture de la guerre

Le poids du régionalisme et du localisme

La violence iconoclaste

Une pratique importée ?

Les commémorations aux monuments aux martyrs, un quasi-monopole du pouvoir

La scénographie du pouvoir lors des commémorations

La faiblesse du rôle civique des commémorations

Le devoir de mémoire dans les commémorations des années 1990

 

2. Le premier projet de Musée national du mujâhid sous Ben Bella et sous Boumediene dans un lieu de souffrance devenu un symbole national. La prison Barberousse/Serkadji à Alger

Les premiers projets de transformation de la prison en musée dans les années 1960 et dans les années 1970 et leur abandon

Le premier musée en 1963 sous Ben Bella

Le projet d’installation du Musée national du mujâhid à Barberousse/Serkadji, dans les années 1970, supervisé par

Georges-Henri Rivière et son abandon

L’impossible oubli

Un lieu de mémoire de l’exécution des condamnés à mort

Une mémoire collective des détenus permettant le maintien du statut de mujâhidîn dans les lois mémorielles

Pourquoi Barberousse est-il un lieu de mémoire gênant pour le pouvoir algérien ?

Un lieu de mémoire de la lutte des Européens ayant lutté avec le FLN pour l’indépendance de l’Algérie

Un lieu de mémoire de la lutte des femmes algériennes

Les exactions commises dans les années 1980 et 1990 par le pouvoir

Un lieu mémorisé ineffaçable de la mémoire nationale

 

3. Le Musée central de l’armée : une glorification de l’ALN de l’extérieur ? 

Une mémoire algérienne marquée par la mythologie guerrière et par la « culture de la souffrance »

Décoloniser l’histoire

La « culture de l’affliction »

Une armée nationale populaire héritière de l’ALN de l’extérieur ?

Les batailles de l’ALN : une glorification de l’ALN de l’extérieur ?

La mise en scène d’une ALN organisée et sophistiquée

L’ANP, au-dessus de tout

 

4. Mémoire nationale et mémoire contestataire du congrès de la Soummam

De l’oubli à la mise en valeur du pavillon de chasse où se serait tenu le congrès de la Soummam

Un oubli total sous Ben Bella et relatif sous Boumediene

La restauration de 1984 : une conséquence du Printemps berbère ?

La transformation du pavillon de chasse en annexe du Musée national du mujâhid en 1995

Mémoire contestataire du congrès de la Soummam et mouvement culturel berbère

Une mémoire contestataire du congrès de la Soummam associée à la demande de démocratisation de la société algérienne

La réappropriation de la mémoire du congrès de la Soummam par les partis à fort ancrage kabyle à partir de 1984 (FFS, RCD)

La mémoire du congrès de la Soummam : une référence secondaire pour le mouvement citoyen kabyle ?

La bataille de commémoration entre le pouvoir et les opposants

Le monopole du pouvoir de la « visite pieuse » jusqu’au musée contesté

Le mouvement citoyen kabyle à Ifri Ouzellaguen : une mobilisation en déclin

Le FFS, maître d’oeuvre des commémorations à Ifri Ouzegallen depuis 2007

 

5. Un lieu de mémoire, El Djorf, redécouvert dans les années 2000

Le syndrome de Diên Biên Phu

Le regret de ne pas avoir remporté une bataille décisive

« La mère de toutes les batailles »

Pourquoi y a-t-il eu oubli de la bataille d’El Djorf et redécouverte ces dernières années ?

L’oubli de la bataille d’El Djorf pour effacer le souvenir de l’exécution de Bachir Chihani

La « guerre des mémoires », un des facteurs explicatifs de la redécouverte de la bataille d’El Djorf dans les années 2000

Les commémorations : du pèlerinage populaire au pèlerinage d’État

Des commémorations spontanées sous Ben Bella

L’arrêt des commémorations sous Boumediene et leur reprise de façon locale sous Chadli

Les commémorations organisées par le pouvoir central sous Bouteflika

 

Conclusion

Bibliographie sélective

Glossaire

A découvrir également...

Des femmes dans la guerre d'Algérie

AMRANE-MINNE Danièle Djamila

Des femmes dans la guerre d'Algérie

L'Algérie, déchirée entre le terrorisme de l'intégrisme religieux et les abus d'un pouvoir totalitaire qui lutte pour sa survie, vit actuellement une situation tellement dramatique qu'il peut sembler dérisoire...

25,00 €

Plus de détail

Le Maghreb et l'indépendance de l'Algérie

MOHAND-AMER Amar et BENZENINE Belkacem (sous la direction de)

Le Maghreb et l'indépendance de l'Algérie

1962-2012 : deux dates emblématiques de l’Algérie contemporaine. La première s’inscrit dans la continuité d’un mouvement politique de grande envergure. Celui de la décolonisation, des...

26,00 €

Plus de détail

5 Figures de l'émancipation algérienne

KELLE Michel

5 Figures de l'émancipation algérienne

UNIQUEMENT DISPONIBLE EN EBOOK.   Attachés à la fois à la France et à l’Algérie, cette femme et ces hommes ont voulu oeuvrer pour une paix juste et rapide et pour la cohabitation...

20,00 €

Plus de détail

Clientélisme et patronage dans l'Algérie contemporaine

HACHEMAOUI Mohammed

Clientélisme et patronage dans l'Algérie contemporaine

A l’inverse des schémas préconçus, cet ouvrage entreprend une immersion ethnographique pour percer l’énigme de la politique en Algérie. En projetant la lumière sur le rôle peu...

19,00 €

Plus de détail

La France et l'Algérie en 1962. De l'Histoire aux représentations textuelles d'une fin de guerre

FORT Pierre-Louis, CHAULET ACHOUR Christiane

La France et l'Algérie en 1962. De l'Histoire aux représentations textuelles d'une fin de guerre

Guerre dite « sans nom », au moins du côté français, la  « Guerre de libération nationale »  n’a en revanche jamais été sans mots. J ournaux, oeuvres...

25,00 €

Plus de détail

Ingénieurs en Algérie dans les années 1960. Une génération de la coopération

KADRI Aissa, BENGUERNA Mohamed (dir.)

Ingénieurs en Algérie dans les années 1960. Une génération de la coopération

Le présent ouvrage éclaire et remet au centre d'un débat toujours actuel, les conditions qui pourraient prévaloir dans le développement industriel et technologique dont l’Algérie a plus que jamais...

18,00 €

Plus de détail

Instituteurs et enseignants en Algérie 1945-1975. Histoire et mémoires

KADRI Aïssa (éd.)

Instituteurs et enseignants en Algérie 1945-1975. Histoire et mémoires

Reprenant une analyse historique de l’imposition du système scolaire français à l’Algérie et restituant des mémoires et des expériences d’acteurs, le présent ouvrage va au fond de...

32,00 €

Plus de détail

La guerre d’Algérie revisitée. Nouvelles générations, nouveaux regards

KADRI Aïssa, BOUAZIZ Moula, QUEMENEUR Tramor (sous la direction de)

La guerre d’Algérie revisitée. Nouvelles générations, nouveaux regards

S es travaux apportent de nouveaux éclairages sur la compréhension de la guerre. Les approches explorent davantage les racines et les dimensions internationales du conflit. Sont ainsi abordés le rôle de la Hongrie, de...

26,00 €

Plus de détail

Faire l’histoire du droit colonial. Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie

BRAS Jean-Philippe (éd.)

Faire l’histoire du droit colonial. Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie

Le droit colonial est un droit de la domination. Pourtant ses caractéristiques indiquent que cette domination n’a rien eu de tranquille. Les contributions réunies dans cet ouvrage, centrées sur l'Afrique du Nord et...

27,00 €

Plus de détail

  • annee_oeuvre 2017
  • auteur_nom_oeuvre ALCARAZ
  • auteur_prenom_oeuvre Emmanuel
  • code_barre_ean_oeuvre 9782811119034
  • date_publication_oeuvre 2017-10-04
  • dilicom_auteur_oeuvre ALCARAZ EMMANUEL
  • editeur_oeuvre Karthala
  • hauteur_oeuvre 240
  • isbn_oeuvre 9782811119034
  • largeur_oeuvre 160
  • nombre_page_oeuvre 322
  • titre_litteraire_oeuvre Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne

Newsletter

Afin d'être tenu informé de notre actualité, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de diffusion.